Formulaire C Sous Scénario de TPS [Renseignements Mis À Jour]

Comme nous le savons tous, après la mise en œuvre de la TPS à partir du 01.07.2017, elle a englobé un certain nombre d’États et de législatures centrales. La Loi sur la taxe de vente centrale de 1956 (ci-après appelée Loi CST) faisait partie de ces lois qui ont été partiellement subsumées car il y a encore des marchandises qui relèvent de la loi CST.

Le formulaire C en vertu de la Loi CST peut être délivré par l’acheteur de marchandises en vertu de l’article 8 de la Loi CST de 1956 pour acheter des marchandises après prélèvement d’un taux concessionnel de CST. La Loi CST autorise la vente concessionnelle à 2% contre la forme C.

Nous citons certaines des sections de la loi CST qui ont ensuite été modifiées par LA LOI de 2017 sur les LOIS FISCALES (AMENDEMENT), No 18 DE 2017, notification large datée du 5.5.2017.

Sujet connexe:
Concept de fourniture mixte & Fourniture composite en vertu de la TPS

Selon la loi sur le TSC, certains des articles sont les suivants;

#1. « L’article 8(1) autorisait la vente de marchandises (telles que définies à l’article 2(d) de la Loi de 1956 sur la TVC) (applicable uniquement à la vente entre États) après prélèvement de la TVC à un taux concessionnel de 2% si ces marchandises remplissaient les conditions suivantes mentionnées à l’article 8(3):-

#2. Conditions selon l’article 8(3)(b) et 8(3)(c) :-

1) Les marchandises doivent être de la ou des classes spécifiées dans le certificat d’immatriculation du distributeur inscrit qui les achète

2) Les marchandises sont destinées à-

  1. re-vente par lui
  2. utilisation par lui dans la fabrication ou la transformation de marchandises à vendre
  3. dans le réseau de télécommunications
  4. dans l’exploitation minière
  5. dans la production ou la distribution d’électricité
  6. dans la production ou la distribution de toute autre forme d’énergie
  7. utilisée pour l’emballage de marchandises à vendre

Sujet connexe:
Vérification en vertu de la TPS par CA Mansi Jain

#3. La section 2(d) définit les biens comme des « biens » comprend tous les matériaux, articles, marchandises et tous les autres types de biens meubles, mais n’inclut pas les journaux, les créances donnant lieu à une action, les actions, les actions et les valeurs mobilières »

#4. L’article 2 c) de la Loi CST définit les « Marchandises déclarées » comme celles déclarées en vertu de l’article 14 de la Loi CST comme des « marchandises d’une importance particulière dans le commerce interétatique ».

#5. L’article 14 de la Loi CST donne une liste de ces marchandises déclarées,

Sujet connexe:
Télécharger la liste des formulaires de TPS

Les plus importants sont:

  • Céréales : paddy, riz, blé, bajra, jowar, orge, etc.
  • Charbon et coke sous toutes leurs formes à l’exclusion du charbon de bois
  • Coton sous forme non fabriquée mais non déchets de coton
  • Tissus de coton, fils de coton
  • Cuirs et peaux de pétrole brut
  • Fer et acier, c’est-à-dire fonte brute, fonte éponge, ferraille de fer, lingots d’acier, billettes, barres d’acier, structures en acier, feuilles, plaques, disques, anneaux , acier à outils, tubes, plaques d’étain, roues en acier, fils machine; défectueux de ci-dessus, etc.
  • Huile de jute – graines c’est-à-dire arachide, til, graines de coton, graines de lin, ricin, noix de coco, tournesol, mahua, kokum, sal, etc.

Sujet connexe:
Liste des SAC pour les professionnels de l’autorité de certification pour la TPS

  • Légumineuses, c’est-à-dire gram, tur, moong, masur, urad, etc.
  • Tissus synthétiques ou artificiels – tissus de fils de filaments artificiels, c’est-à-dire de matières textiles artificielles, de fils de filaments de polyester, de fibres discontinues, de fibres discontinues de polyester, de tissus de cordons de pneus, de tissus textiles imprégnés, etc.
  • Sucre et sucre Khandsari
  • Tissus de laine
  • Carburant de turbine d’aviation vendu à un avion à turbopropulseur

 Formulaire C Dans le scénario de la TPS

L’article 286(3)(a) de la Constitution de l’Inde autorise le Parlement à déclarer certaines marchandises comme d’une « importance particulière » et à imposer des restrictions et des conditions en ce qui concerne le pouvoir des États en matière de prélèvement, de taux et d’autres incidences de la taxe sur ces marchandises déclarées.

L’article 15 de la Loi CST impose les restrictions et conditions suivantes en ce qui concerne les pouvoirs des gouvernements des États de taxer les « marchandises déclarées » à l’intérieur de l’État.

Sujet connexe:
Taxabilité du Salaire, des Indemnités, des Commissions, Des Avantages, des Avantages, Au Titre de la TPS – À la fois Directeur Non Exécutif et Directeur Exécutif d’une Entreprise

Selon – La Taxe sur les marchandises déclarées dans un État ne peut dépasser 4%.

Après l’adoption de LA LOI DE 2017 sur les LOIS FISCALES (AMENDEMENT), No 18 DE 2017 –

À la suite de modifications apportées à la loi CST de 1956 ont été apportées;

  1. La clause 2(c) a été omise
  2. L’article 14 a été omis
  3. L’article 15 a été omis
  4. L’article 2(d) (définition des marchandises) a été modifié selon la liste ci-dessous;

 » Marchandises signifie –

(i) Brut de pétrole;

(ii) Diesel à grande vitesse;

(iii) Essence de moteur (communément appelée essence);

(iv) Gaz naturel;

(v) carburant de turbine d’aviation; et

(vi) Liqueur alcoolique pour la consommation humaine.

Sujet connexe:

FAQ pratiques sous TPS: ICAI

Explications;

  1. Cela implique que la distinction entre les « marchandises spécifiques déclarées » {sec2(c), sec(14)} et la « taxe y afférente » {sec(15)} a été supprimée.
  2. Les marchandises susmentionnées sont toujours du ressort de la loi CST de 1956.
  3. Toutes les autres marchandises ont été retirées de la loi sur le TCPS et ont été placées sous le régime de la loi de 2017 sur la TPS.
  4. Selon le formulaire department-C, il n’est délivrable qu’en vertu de la loi sur la TSC, par conséquent, il ne peut être délivré qu’à l’égard des marchandises mentionnées à l’article 2D) modifié.
  5. Il n’y a pas de changement dans les conditions énoncées à l’article 8(3)b) et à l’article 8(3)c) pour la délivrance du formulaire C.

Maintenant, la question pertinente qui se pose est de savoir si, en vertu du scénario C de la TPS, les formulaires peuvent être émis ou non et si la vente concessionnelle à 2% se poursuivra ou non?

Réponse –

(i) La Loi sur la TPS (taxe sur les produits et services) ne contient aucune disposition du  » formulaire C  » et, par conséquent, il n’est pas question de taux de taxe concessionnel sur les produits définis en vertu de la Loi sur la TPS.

(ii) Bien que le « formulaire C » puisse toujours être délivré en vertu de la loi sur la taxe de vente centrale (CST) pour les marchandises mentionnées à l’article 2(d) modifié et qu’elles doivent être achetées aux fins mentionnées à l’article 8(3) de la loi sur la CST. Par conséquent, le taux préférentiel de la taxe ne serait applicable qu’aux produits mentionnés à l’article 2d) modifié. Le formulaire C peut être émis pour les marchandises AUTRES que la TPS.

Exemples;

Exemple 1) A Industries Ltd, une entreprise manufacturière achète divers films de polyester (comme matériau d’emballage) pour la vente de gâteaux, muffins, biscuits fabriqués par elle. L’entreprise peut-elle se procurer des films polyester contre la forme C?

Ans: Non, Bien que l’objet de l’achat des films de polyester soit mentionné au paragraphe 8(3) de la loi CST, mais les produits achetés ne figurent pas dans la liste conformément à l’article 2(d) modifié. Par conséquent, ils ne peuvent pas être achetés au taux d’imposition concessionnel.

Sujet connexe:
Drawback réputé en vertu de la TPS

Exemple 2) B Industries Ltd, une entreprise de fabrication de verre, achète du diesel HSD, c’est-à-dire du diesel IOCL (Huile indienne) pour être utilisé pour la production d’énergie dans l’usine de fabrication. L’entreprise peut-elle acheter du diesel (i.e HSD) sur une base CST contre la forme C?

Ans: Oui, le diesel est mentionné à la sec 2(d) modifiée. En outre, ce diesel est acheté pour la production d’énergie dans l’usine de fabrication qui remplit les conditions mentionnées à l’article 8 (3) de la Loi de 1956 sur la CST. Par conséquent, l’entreprise est éligible à l’achat de HSD (diesel) contre la forme C @ 2%.

Exemple 3) Bharat Petroleum (BPCL) achète du HSD (diesel) à Indian Oil (IOCL) sur la base du CST pour la revente. Si BPCL peut acheter du diesel à un taux préférentiel de 2%.

Ans: Oui, HSD est bien couvert par la définition des Marchandises u/s 2(d), et puisque cet achat est effectué pour la revente, ce qui satisfait également à l’exigence de l’article 8.

Exemple 4) Kalyani Beverages Ltd, une société fabriquant des alcools alcooliques destinés à la consommation humaine, achète du diesel HSD, c’est-à-dire du diesel IOCL (Huile indienne) à utiliser pour la production d’énergie dans l’usine de fabrication. L’entreprise peut-elle acheter du diesel (c’est-à-dire du HSD) sur la base du CST contre le formulaire C?

Sujet connexe:

Droits de propriété intellectuelle Taxabilité En Vertu Des Lois Sur La TPS

Ans: Oui, Si le diesel est acheté pour la production d’électricité dans l’usine de fabrication, il satisfait aux exigences de l’article 2 (d) ainsi que de l’article 8 de la Loi de 1956 sur la STC et est éligible à l’achat au taux de taxe concessionnel en donnant le formulaire C.

Exemple 5) ABC aviation Ltd achète de l’ATF (carburant pour turbine d’aviation) pour l’utiliser comme carburant pour l’avion privé de son directeur. Peut-il être acheté sous forme de C?

Ans: Non, bien que l’ATF soit mentionné dans la liste u / s 2 (d), mais le but de l’achat n’est pas mentionné u / s 8 (3). Par conséquent, il n’est pas applicable à l’achat contre le formulaire C.

Sujet connexe:
Location & Services de location Avec ou sans Opérateurs dans le cadre du Scénario TPS

Note de service émise par le ministère des Finances le 7.11.2017

Le Ministère des Finances, Département du Revenu, Division Fiscale de l’État, New Delhi a publié une Note de service datée du 7 novembre 2017 pour clarifier les achats interétatiques par rapport au Formulaire C pour une période commençant le 1er juillet 2017. La clarification est reproduite comme suit:-

 » Il est ordonné au soussigné de dire que l’opinion du Département des Affaires juridiques, Ministère du Droit a été sollicitée sur la question « Si la définition de « marchandises » l’expression « fabrication ou transformation de marchandises » à l’article 8(3)b) de la Loi sur la Taxe de vente centrale serait conforme à la définition prévue à l’article 2(d) de la Loi sur la Taxe de vente centrale ou que le mot « marchandises » lorsqu’il apparaît dans l’expression « fabrication ou transformation de marchandises » désigne toute marchandise. les  » marchandises  » qui relèvent de la TPS ainsi que les  » marchandises  » qui ne relèvent pas de la TPS.

Le Département des Affaires juridiques, Ministère du Droit, a confirmé que le terme  » Marchandises  » a été spécifiquement défini en vertu de la Loi de 1956 sur la Taxe de vente Centrale et, à première vue, le terme  » Marchandises  » visé à l’article 8(3)b) de la Loi de 1956 sur la Taxe de vente Centrale aura le même sens que celui défini et modifié en vertu de l’article 2(d) de la Loi de 2017 portant modification des Lois fiscales de la Loi de 1956 sur la Taxe de vente Centrale. Toutefois, elle n’affecte pas les dispositions de l’article 8(3)(b) de la Loi sur le TSC relatives aux réseaux de télécommunication ou à l’exploitation minière, à la production ou à la distribution d’électricité ou à toute autre forme d’énergie. »

Après ce mémorandum du bureau, une circulaire commerciale a été publiée dans le Maharashtra qui précisait que les formulaires C ne seront émis que pour les 6 articles énumérés à la sec 2(d) modifiée.

Sujet connexe:

Manuel sur la responsabilité de payer dans certains cas au titre de la TPS: ICAI

Circulaire commerciale n ° 47T de 2017 du 17 novembre 2017.

Le Ministère était d’avis que le formulaire C ne peut être délivré qu’à l’égard des six marchandises énumérées à l’alinéa 2d) modifié. Par conséquent, l’État du Maharashtra a publié une circulaire commerciale n ° 47T de 2017 datée du 17 novembre 2017. La partie opérationnelle principale de la circulaire est la suivante;

« Les déclarations sous la forme « C » pour les périodes commençant le 1er juillet 2017 ne seront émises que si ces marchandises sont achetées aux fins énumérées dans le Mémorandum du Bureau publié par le Ministère des Finances, le Département du Revenu, la Division des Impôts de l’État, New Delhi, en date du 7 novembre 2017, telles que: –

(i) revente de plus de six marchandises;

(ii) fabrication de au-dessus de six marchandises;

(iii) utilisation de six produits ci-dessus dans le réseau de télécommunication ou l’exploitation minière ou la production ou la distribution d’électricité ou de toute autre forme d’énergie. »

Ladite circulaire a dû être retirée le 14.2.2019 car la définition des marchandises ne peut être réduite à ces six seules marchandises. Ce retrait permettrait aux agents de la taxe de vente de ne pas être contraints par la circulaire contestée ci-dessus dans l’interprétation des articles 2(d) et 8(3) de la Loi centrale de 1956 sur la taxe de vente.

Sujet connexe:
Manuel sur la Finalisation des comptes avec la perspective de la TPS: ICAI

Jurisprudence

#1. Sur l’interprétation de la définition des marchandises u / s 2 (d) et 8 (3) de la loi CST de 1956 après modification le 5.5.2017 par LA LOI de 2017 sur les LOIS FISCALES (AMENDEMENT), No 18 DE 2017

A) Bombay Dyeing and Manufacturing Co. Ltd. v/s L’État du Maharashtra et autres REQUÊTE EN BREF NO 2651 DE l’ordonnance de 2018 en date du 13 juin 2019

Faits de l’affaire

Dans cette affaire, le requérant achetait du gaz naturel du Gujarat pour la fabrication de fibres discontinues de polyester. Le pétitionnaire a été lésé par la non-délivrance des formulaires C par le département de la taxe de vente du Maharashtra après la publication de cette circulaire commerciale.

(i) Dans le cas ci-dessus, le pétitionnaire avait prié la cour d’honneur de charger le commissaire adjoint à la taxe de vente du gouvernement du Maharashtra de retirer la Circulaire commerciale n ° 47T de 2017 datée du 17 novembre 2017 et

(ii) d’ordonner au département de la taxe de vente d’émettre des formulaires C avec effet immédiat.

Verdict – L’Honorable cour, dans sa sagesse, a ordonné qu’il serait approprié que le pétitionnaire fasse une représentation à l’intimé pour la délivrance des formulaires C.

L’intimé doit obligatoirement disposer de la représentation au fond après avoir entendu le Requérant conformément à la loi dans un délai de deux semaines à compter de la date à laquelle le Requérant a déposé sa représentation.

Sujet connexe:

Dispositions actualisées sur le Moment de la fourniture en vertu de la TPS

B) Caparo Power Ltd contre l’État d’Haryana et des Ors le 28 mars 2018 DEVANT LA HAUTE COUR DU PENDJAB ET DE L’HARYANA À CHANDIGARH

Faits de l’affaire

Dans cette affaire, le requérant achetait également du gaz naturel du Gujarat pour la production d’électricité. Le pétitionnaire a été lésé par la non-délivrance des formulaires C par le département de la taxe de vente de l’Haryana. Le pétitionnaire avait contesté la position du ministère de ne pas émettre le formulaire C pour l’achat de gaz naturel à un taux préférentiel de taxe, même s’il était acheté entre États et utilisé pour la production d’électricité. Le pétitionnaire avait demandé un bref de mandamus ordonnant aux intimés de délivrer des formulaires  » C  » en vertu de la Loi sur la Taxe de vente Centrale de 1956 et des Règles de la Taxe de vente Centrale (Enregistrement et Chiffre d’affaires) de 1957.

Verdict – La requête en bref a non seulement été autorisée, mais une décision favorable a été rendue. Il a été jugé que les intimés étaient susceptibles de délivrer des formulaires « C » à l’égard du gaz naturel acheté par le requérant auprès des compagnies pétrolières du Gujarat et utilisé pour la production ou la distribution d’électricité dans ses centrales électriques de l’Haryana.

La cour est allée plus loin et a fait remarquer que si le requérant devait payer aux compagnies pétrolières un montant excédentaire en raison du refus injustifié du premier défendeur d’émettre des formulaires « C », il serait alors compensé par les défendeurs.

 Formulaire C Dans Le scénario GST

C) Hindustan Zinc Limited Vs. L’État du Rajasthan & Ors. Requête en bref civil n ° 5506/2018 à Jodhpur dt. 18 mai 2018.

La cour d’honneur avait accueilli la requête et donné des instructions à l’intimé d’émettre des formulaires « C » à l’égard du diesel à grande vitesse acheté par le pétitionnaire à des fins minières par le biais du commerce interétatique.

D) Asi Industries Limited contre Union Of India Et Rup le 28 Septembre 2018

HAUTE COUR DE JUSTICE POUR LE BANC DU RAJASTHAN À JAIPUR S.B. Brefs civils No. 5475/2018

La requête en bref avait été déposée par le pétitionnaire contestant la décision des intimés de ne pas émettre le formulaire « C » après l’entrée en vigueur de la Loi de 2017 sur la TPS. Le pétitionnaire avait en outre demandé une directive contre les intimés de délivrer le formulaire  » C  » en vertu de la Taxe de vente centrale de 1956.

La cour d’honneur a cité les arrêts rendus dans les affaires « Caparo Power Ltd contre l’État de l’Haryana et des Ors » et « Hindustan Zinc Limited Contre l’État du Rajasthan & Ors ». Il a été jugé que les intimés étaient susceptibles de délivrer des formulaires « C  » à l’égard du diesel à grande vitesse acheté à des fins minières par le biais du commerce interétatique.

Sujet connexe:
TPS – Transactions transfrontalières, Y compris les ZES, EOU et FTWZ

E) Jaipur mineral development syndicate Vs L’État du Rajasthan order dt 20.11.2018

Le pétitionnaire avait demandé un allégement immédiat auprès du département des impôts commerciaux du Rajasthan. Il fallait un « formulaire C » pour l’achat de diesel à grande vitesse à utiliser à des fins minières par le biais de la vente interétatique. La requête en bref a été accueillie et, sur la base des arrêts précités, la cour a statué que les intimés étaient susceptibles de délivrer des formulaires « C » à l’égard du diesel à grande vitesse acheté à des fins minières par le biais du commerce interétatique.

Ainsi, d’après les arrêts ci-dessus, il est devenu clair que pour l’achat de carburant destiné à la production d’électricité ou d’électricité, il incombe au ministère de délivrer des formulaires C.

Sujet connexe:

Installation de fourniture de factures (IFF) Sous TPS

F) The Printers (Mysore) Ltd. & Anr. Vs.Asstt. Agent des impôts commerciaux & Ors Appel civil No 1550 de 1985

(Tiré du Jugement et de l’ordonnance du 10.8.84 de la Haute Cour du Karnataka dans W.P.No 1848 de 1976) AVEC C.A.2494/93, C.A. Nos 694, 672/94.

Faits de l’affaire

En l’espèce, le requérant s’occupait d’imprimer des journaux et, à cette fin, il avait besoin de papier journal et d’autres matières premières. Le département de la taxe de vente a refusé de délivrer un formulaire C pour l’achat interétatique de ces articles car, selon eux, les journaux n’étaient pas des marchandises conformément à la sec2 (d) et les matières premières destinées à la fabrication des journaux ne peuvent bénéficier d’un taux de taxe concessionnel par le biais du commerce interétatique.

Soumission

Article 2(d) les biens définis comme des « biens » comprennent tous les matériaux, articles, marchandises et tous les autres types de biens mobiliers, mais n’incluent pas les journaux, les créances donnant lieu à une action, les actions, les actions et les titres « 

Conditions selon les articles 8(3) (b) et 8(3)(c) :-

1) les marchandises doivent être de la ou des classes spécifiées dans le certificat d’immatriculation du distributeur inscrit qui les achète

2) les marchandises sont destinées à-

  • re-vente par lui
  • utilisé par lui dans la fabrication ou la transformation de marchandises à vendre
  • utilisation dans le réseau de télécommunications
  • dans l’exploitation minière
  • dans la production ou la distribution d’électricité
  • dans la production ou la distribution de toute autre forme d’énergie
  • utilisé pour l’emballage de marchandises à vendre

Le département a fait valoir que le mot « Marchandises » utilisé dans l’expression « fabrication ou transformation de marchandises » est le même que dans la définition de « marchandises » à l’article 2, point d), qui exclut les journaux.

Arrêt

Il a été jugé que les journaux étaient exclus de la définition des marchandises à la sec 2(d) parce qu’il était prévu qu’ils soient exempts de TSC.

Le mot  » marchandises  » utilisé n’importe où dans la loi ne peut avoir le même sens que celui de l’alinéa 2d). Le mot « marchandises » à la sec 2, point d), a une signification différente du mot « marchandises » dans « fabrication ou transformation de marchandises destinées à la vente ». Par conséquent, le ministère a été chargé de délivrer des formulaires C au pétitionnaire pour l’achat de matières premières par le biais du commerce interétatique pour la publication de journaux.

La signification d’un mot dans un acte n’est pas absolue et est sujette à une interprétation raisonnable en fonction du contexte, de son usage et des faits.

Sujet connexe:

Drawback réputé en vertu de la TPS

G) Commissaire aux Taxes commerciales et Autre C. Ramco Cements Ltd

La question susmentionnée a été portée devant le tribunal par le département de la taxe de vente. Mais la cour a pris le point de vue de l’intimé.

Le HC de Madras dans son arrêt avait fait remarquer que « La définition de « marchandises » a été modifiée en vertu des dispositions de la Loi sur le TSC pour la limiter à six marchandises spécifiées à l’article 2 (d) de la Loi. Cela ne signifie pas que l’ensemble du champ d’application de la Loi sur le CST a été modifié.

Les droits des négociants acheteurs des marchandises, y compris le droit d’acheter à un taux concessionnel contre déclaration sous forme  » C « , demeurent inchangés en vertu de l’article 8(3)(b) de la Loi qui n’a pas été modifié en 2017. »

Par conséquent, l’intimé était admissible à obtenir un formulaire C pour ses achats interétatiques de marchandises autres que la Tps. L’affaire est parvenue à la Cour suprême qui a de nouveau rendu un verdict favorable à l’intimé.

Sujet connexe:

Facturation électronique Nouvelle ère Sous la TPS et l’économie indienne

La Cour suprême a statué en faveur de l’acheteur

La Cour suprême a examiné ladite question et a confirmé la décision de la Haute Cour de Madras dans cette affaire dans laquelle, le HC avait jugé que ces acheteurs (achat de produits non soumis à la TPS) avaient le droit de conserver leurs droits en vertu de la Loi sur la TVC même après l’entrée en vigueur de la taxe sur les produits et services. La Cour suprême a conclu en déclarant que « Considérant le point de vue cohérent de neuf Hautes Cours, y compris le rejet de demandes de congé spécial par différents bancs de cette Cour, et étant satisfaits de l’exposé sur les questions en litige par la Haute Cour de Madras, le jugement et l’ordonnance contestés par vide étant une opinion possible, nous refusons d’intervenir dans ces demandes de congé spécial. »

#2. Jurisprudence sur la difficulté rencontrée par le contribuable pour fournir la déclaration R1 en raison de l’inefficacité du ministère

Hindusthan National Glass and Industries Ltd. Bahadurgarh Contre l’État d’Haryana et autres

Le pétitionnaire fabrique des récipients en verre. Il s’est procuré du gaz naturel du Gujarat pour la production captive d’électricité (à utiliser dans le processus de production) et utilisé dans la production de verre. Il a été enregistré à la fois à la Tva de l’Haryana et à la Taxe de vente centrale. Après la mise en œuvre de la loi sur la TPS à partir du 1.7.2017, le pétitionnaire n’a pas pu produire sa déclaration trimestrielle R1 de la loi sur la TPS en raison de problèmes techniques apparaissant sur le portail. Elle n’a donc pas pu produire ses déclarations du 17 juillet au 18 juin. Le service de la taxe de vente a refusé d’émettre un formulaire C en raison de la non-production de sa déclaration. Le pétitionnaire a écrit deux lettres respectivement aux intimés 3 et 2 pour la délivrance de formulaires C, mais en vain. Le commissaire à l’accise et à la fiscalité de l’Haryana, Panchkula, a donné des instructions pour émettre des formulaires C pour les achats effectués après le 1.7.2017. Mais encore, il n’a pas pu obtenir un formulaire C et a donc déposé une requête en bref.

Arrêt

La cour a ordonné aux intimés de se prononcer sur les lettres envoyées par le requérant les 27.7.18 et 29.9.18 sur le fond de l’affaire conformément à la loi, dans un délai d’un mois à compter de la date de réception de la copie de l’ordonnance.

 Formulaire C Dans le scénario GST

Conclusion

En droit, le sens d’un mot n’est pas absolu. C’est toujours relatif. Il est soumis à des restrictions et interprétations raisonnables en ce qui concerne le contexte, l’usage et les faits de l’affaire, nous pouvons donc voir que la loi CST de 1956 a été restreinte pour quelques produits mais est toujours applicable. Dans le cas de marchandises non soumises à la TPS, l’acheteur a le droit d’obtenir un formulaire C pour son commerce interétatique.

Comme nous le savons tous, après la mise en œuvre de la TPS à partir du 01.07.2017, elle a englobé un certain nombre d’États et de législatures centrales. La Loi sur la taxe de vente centrale de 1956 (ci-après appelée Loi CST) faisait partie de ces lois qui ont été partiellement subsumées car il y…

Comme nous le savons tous, après la mise en œuvre de la TPS à partir du 01.07.2017, elle a englobé un certain nombre d’États et de législatures centrales. La Loi sur la taxe de vente centrale de 1956 (ci-après appelée Loi CST) faisait partie de ces lois qui ont été partiellement subsumées car il y…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.